Qui suis-je?

 

 

 

 

Non, non, non ! Vous ne rêvez pas ! C'est bien 3h 04' et 12 secondes qui est affiché ...

.

Impressionant, n'est ce pas !

 

Bon OK je vous l'accorde, il me restait encore 10km195 à effectuer... mais ça vallait bien une petite photo...;-)

 

Premier Marathon Vert de Rennes (juin 2011)

« Sportif du dimanche » dans les années 90, je me suis mis petit à petit à la course à pieds.

Après plusieurs 10km et de nombreux footings, j’ai pris goût à l’ambiance course et je me suis rendu compte qu’il n’était pas forcément question de chrono. Chacun effectuant « sa » course comme bon lui semble.

J’ai ensuite voulu découvrir d’autres distances en allant sur le semi marathon puis d’autres types de courses plus nature comme le trail.

A l’issu du trail d’Ambazac dans le limousin en juin 2008, j’ai voulu alors me lancer sur la distance mythique du marathon.

Chose faite depuis près de 3 années maintenant.

 

J’ai commencé par le premier marathon de Nice Cannes en novembre 2008, celui de Paphos à Chypre en mars 2009, le marathon de la Côte d’Amour (Le Croisic La Baule Pornichet) en octobre 2009, le célèbre marathon du Médoc en septembre 2010 et sur ma région, le marathon de Nantes en mars 2011.

Le 26 juin dernier, Je suis allé courir le premier marathon Vert de Rennes et terminerais l’année 2011 par le marathon de la Rochelle Serge VIGOT en novembre.

 

Mon temps moyen est de 4h (meilleur temps 3h51 au marathon de la Côte d’Amour).

Ce n’est pas un temps extraordinaire, mais il me permet de profiter des paysages qui me sont offerts, de communiquer avec les autres participants et faire un reportage photos. Pour moi, la course à pieds est vraiment un plaisir, sans prise de tête. Que du bonheur… si on oublie les ampoules et quelques courbatures…!

 

Fort de mes expériences en course à pieds et en tant qu’adhérent à une association nantaise pour le soutien de la cause Tibétaine (« Tibet - Les Enfants de l’Espoir »), je cours depuis le début de l’année 2011 en portant les couleurs de cette association pour mieux la faire connaître et ainsi aider les enfants et étudiants tibétains partis en exil au Népal ou en Inde. ( Actions de l'Association :Parrainage d'enfants ou étudiants et aide financière avec la construction d'une université en Inde, achat d’un moulin pour la fabrication de farine d’orge « Tsampa »).

 

 

Ainsi, en 2012, je me lance le défi de réaliser 5 marathons entre avril et novembre au Profit de l’association « Tibet - Les enfants de l’Espoir ».

 

Philippe, Coureur d'Espoir !